Mettez à jour votre navigateur.

Votre navigateur ne supporte pas les standards Internet actuels. Vous pouvez donc rencontrer des problèmes d'affichage ou de stabilité du site. Pour profiter pleinement des fonctionnalités de ce site Internet, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur.

Mettez à jour votre navigateur.

Votre navigateur ne supporte pas les standards Internet actuels. Vous pouvez donc rencontrer des problèmes d'affichage ou de stabilité du site. Pour profiter pleinement des fonctionnalités de ce site Internet, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur.

Perception des formes

Identifier les structures spatiales et les compositions lumineuses

Avant d’attribuer une qualité à un objet, il faut d’abord le reconnaître, c’est-à-dire le différencier de son environnement. Ce processus interprétatif résulte de lois de la perception, qui décrivent la manière dont on appréhende les agencements particuliers sous la forme de figures ou d’objets. Ces lois ont un intérêt pratique pour les études d’éclairage. En effet, tout dispositif d’éclairage se compose d’un ensemble d’appareils, fixés au plafond, aux murs ou disposés dans la pièce. Cet agencement n’est pas perçu directement, mais s’organise en figures aux termes des règles de la perception. L’architecture environnante et les effets de lumière des appareils suscitent d’autres motifs qui infléchissent la perception.

Formes fermées

Formes fermées

Un des principes essentiels de la perception des formes est la tendance à interpréter les formes fermées comme des figures géométriques.

Proximité

Proximité

Les appareils d’éclairage sont perçus deux par deux.

Proximité

Quatre points sont associés à un carré,

Proximité

A partir de 8 points, on perçoit un cercle.

Des éléments disposés côte à côte sont perçus comme une seule et même figure en raison de leur proximité. Ainsi dans l’illustration ci-contre on perçoit un cercle avant de distinguer une série de points disposés circulairement. Les points sont agencés de telle sorte qu’ils semblent reliés non par une droite mais par un arc de cercle: ils forment ainsi un cercle parfait et non un polygone.

Face interne

Face interne

Les courbes ouvertes forment une figure sur la face interne du tracé.

Des formes incomplètement closes peuvent aussi être perçues comme des figures géométriques. Les formes fermées se trouvent toujours à l’intérieur du trait qui les délimite - l’effet créateur de forme ne fonctionne donc que dans un sens. Cette face interne est généralement identique à la face concave délimitant la forme. Ainsi, les courbes ou les angles ouverts laissent apparaître une figure à l’intérieur, c’est-à-dire dans le périmètre partiellement délimité. S’il en ressort une interprétation plausible du motif, l’effet produit peut être très fort.

Symétrie

Symétrie

Du fait de la perception des symétries, l’ajout de deux appareils d’éclairage de section carrée aux Downlights circulaires réorganise l’agencement en deux groupes de cinq points.

Les figures géométriques sont perçues selon un assemblage simple et logique des formes, en vertu de la symétrie. Les structures plus complexes sous-tendant un motif disparaissent à l’arrière-plan, qui paraît d’un seul tenant.

Formes de même largeur

Formes de même largeur

Même en l’absence d’une symétrie stricte, une figure se détache nettement.

L’effet produit par des formes parallèles de même largeur est similaire. Bien qu’il n’y ait pas réellement symétrie, un principe d’organisation tout aussi clair se dégage et fait percevoir une figure géométrique dominante. Deux droites parallèles se comportent de la même façon.

Lignes continues

Lignes continues

Loi des lignes continues. Cet agencement est interprété comme une intersection entre deux lignes.

Un des principes essentiels de la perception des formes est que nous avons tendance à privilégier une perception continue et homogène des courbes ou des droites, en évitant les virages très marqués ou les interruptions. Cette tendance est si prononcée qu’elle peut influencer l’interprétation générale d’une image.

Bonne forme

Bonne forme

En vertu de la loi de la bonne forme, cet agencement de Downlights est visualisé comme deux lignes.

Bonne forme

Ce dispositif est interprété comme la superposition de deux angles droits.

Dans l’espace en deux dimensions, la loi des lignes continues devient la loi de la bonne forme. Les formes s’organisent de façon à composer les figures les plus simples et les mieux ordonnées possible.

Ressemblance

Ressemblance

Les appareils présentant des similitudes sont perçus comme formant un groupe.

Outre la disposition dans l’espace, les formes elles-mêmes jouent un rôle déterminant dans le regroupement visuel. Ainsi, dans l’exemple ci-contre, les formes ne sont pas organisées en fonction de leur proximité ou d’une éventuelle symétrie axiale, mais de leurs similitudes. Ce principe vaut également pour un groupe de formes non identiques, mais analogues.

La « ERCO Newsletter » – Des projets pour vous inspirer, des nouveautés produits, les dernières évolutions du savoir lumière

S'abonner à la Newsletter
Vos données seront traitées de manière strictement confidentielle. Vous trouverez d’autres informations sur Protection des données : les engagements d'ERCO