Etudes d'éclairage qualitatives

Une approche qui préfère la qualité à la quantité

Etudes d'éclairage qualitatives

Une approche exclusivement physiologique de la perception humaine a donné lieu à des concepts d’éclairage peu satisfaisants. Une nouvelle philosophie, tournée vers des aspects autres que quantitatifs, est née ainsi aux Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale. L’élargissement de la physiologie du système visuel à la psychologie de la perception a permis d’appréhender tous les facteurs en interaction entre l’individu qui perçoit, les objets qui sont vus et le médium lumière qui transmet. Les études d’éclairage axées sur la perception ne donnaient plus la priorité à la quantité, que ce soit de l’éclairement ou de la répartition de la luminance, mais à la qualité.