Musée PS.Speicher, Einbeck
Reportage

PS.Speicher, Einbeck

Ville de Basse-Saxe aux maisons à colombage, Einbeck présente l’exposition PS.Speicher dans une ancienne grange à céréales. Quelque 300 vélos, motos et autos historiques sont ainsi exposés sur plus de 6 500 mètres carrés.

Longtemps inutilisé, l’ensemble a été restauré conformément aux directives sur les monuments historiques et vient d’ouvrir ses portes pour une nouvelle vie. Les greniers, qui servaient à entreposer les réserves de la coopérative céréalière d’Einbeck, abritent désormais des exemples rares de la motorisation individuelle. Là où l’on stockait le fourrage des chevaux, les visiteurs apprécient aujourd’hui l’évolution des chevaux-vapeur, « Pferdestärke » en allemand aussi abrégé PS. D’où le nom PS.Speicher. Dans ces bâtiments préservés à merveille, on retrouve un peu de l’atmosphère d’antan. Présentée à part, une exposition porte sur l’histoire de la grange, son architecture et son organisation.

Ville aux maisons à colombage, Einbeck présente l’exposition PS.Speicher dans une ancienne grange à céréales.PS.Speicher appartient à la fondation culturelle Kornhaus créée par l’entrepreneur Karl-Heinz Rehkopf.

Ville aux maisons à colombage, Einbeck présente l’exposition PS.Speicher dans une ancienne grange à céréales.
PS.Speicher appartient à la fondation culturelle Kornhaus créée par l’entrepreneur Karl-Heinz Rehkopf.

PS.Speicher appartient à la fondation culturelle Kornhaus, créée en 2009 par l’entrepreneur Karl-Heinz Rehkopf. Ce collectionneur passionné de véhicules historiques avait 16 ans quand il acheta sa première moto, une Victoria 100 cm3 de 1938, pour 100 marks. Depuis, plus de soixante ans ont passé, et sa collection de motos historiques allemandes est devenue l’une des plus grandes de ce type au monde. D’où l’idée il y a quelques années d’aller plus loin encore. « Je souhaitais – et souhaite – fasciner les gens avec une exposition moderne et vivante et partager mon projet avec d’autres passionnés de technique automobile. » Karl-Heinz Rehkopf a donc cherché des associés et fondé en 2009 la fondation reconnue d’utilité publique Kornhaus, à laquelle il confia sa collection.

Le concept d’exposition a été pensé par l’agence Ö-Konzept de Zwickau, spécialisée dans le design et l’architecture intérieure.Les mises en scène donnent à voir les véhicules en exposition dans leur contexte original.

Le concept d’exposition a été pensé par l’agence Ö-Konzept de Zwickau, spécialisée dans le design et l’architecture intérieure.
Les mises en scène donnent à voir les véhicules en exposition dans leur contexte original.

Architecture d’exposition : la mise en scène authentique des moyens de transport
L’architecture intérieure, le concept d’exposition et le parcours ont été pensés par l’agence Ö-Konzept, spécialisée dans le design et l’architecture intérieure. La configuration des bâtiments et les exigences de protection des monuments historiques plaçaient l’équipe face à des enjeux particuliers. Aujourd’hui, les visiteurs traversent les six anciens greniers au gré d’un parcours pédagogique interactif, qui rappelle le contexte économique, politique et social expliquant le recours aux deux ou quatre roues depuis plus de 130 ans.

Ces représentations qui traversent le temps éveillent peut-être des souvenirs, mais surtout des émotions.Au lieu de chevaux, ce manège fait faire un tour en motos.

Ces représentations qui traversent le temps éveillent peut-être des souvenirs, mais surtout des émotions.
Au lieu de chevaux, ce manège fait faire un tour en motos.

Vélos, motos et autos historiques content des histoires passionnantes. Une scène de rue des Années folles, un bar à lait des années 1950 ou la fièvre disco des années 1970 donnent ainsi à voir les véhicules dans un cadre d’époque. Ces mises en scène qui traversent le temps éveillent peut-être des souvenirs, mais surtout des émotions. Un tunnel à remonter le temps montre aux visiteurs des visions, parfois encore totalement utopiques, de motorisations et de modes de locomotion futuristes.

Le concept d’éclairage a été réalisé avec des projecteurs à LED Cantax jusque dans les espaces annexes.Une fillette s’assoit au volant d’une voiture ancienne, que ses arrière-grands-parents auraient pu conduire.

Le concept d’éclairage a été réalisé avec des projecteurs à LED Cantax jusque dans les espaces annexes.
Une fillette s’assoit au volant d’une voiture ancienne, que ses arrière-grands-parents auraient pu conduire.

L’application efficace des projecteurs Cantax à LED
Fondé sur des rails lumière et des projecteurs, le concept d’éclairage décline avec efficacité une seule gamme jusque dans les espaces annexes. Le choix s’est ainsi porté sur les projecteurs Cantax LED d’ERCO en blanc chaud. Le design sobre et clair de Naoto Fukasawa s’intègre discrètement au caractère technoïde de l’exposition. Tous noirs, les projecteurs restent en retrait, sans rivaliser avec les véhicules exposés. Seule exception : le foyer lumineux et ouvert, équipé de projecteurs Cantax blancs. Dans la salle multimédia, on trouve aussi des projecteurs Cantax RGBW qui répondent au protocole DALI pour créer des effets de couleur.

Un tunnel à remonter le temps montre aux visiteurs des visions, parfois encore totalement utopiques, de modes de locomotion futuristes.Deux femmes testent un prototype de moto aux allures très futuristes.

Un tunnel à remonter le temps montre aux visiteurs des visions, parfois encore totalement utopiques, de modes de locomotion futuristes.
Deux femmes testent un prototype de moto aux allures très futuristes.

En plus d’être économiques, les projecteurs Cantax LED sont équipés de lentilles Spherolit échangeables sans outil. Il en résulte des solutions d’éclairage différenciées, adaptées aux objets en exposition. Un même projecteur répartit ainsi la lumière en un faisceau de Spot à Flood, en passant par Oval flood et Wallwash. Les concepteurs ont surtout utilisé des LED 12W, mais ont préféré recourir à des LED 24W lorsque la hauteur sous plafond nécessitait une lumière très abondante. Toujours avec les mêmes projecteurs et le même design.

Pensé dans les moindres détails, l’éclairage de PS.Speicher satisfait toutes les exigences d’une scénographie moderne et économique. Et malgré le nombre de projecteurs en place, le changement de lampes n’a rien de contraignant, puisque la longue durée de vie des LED (50 000 heures) allège considérablement la maintenance.

La « ERCO Newsletter » - Des projets pour vous inspirer, des nouveautés produits, les dernières évolutions du savoir lumière

S'abonner à la Newsletter
Vos données seront traitées de manière strictement confidentielle. Vous trouverez d'autres informations sur Protection des données : les engagements d'ERCO
Le Lichtbericht électronique vous informe par courriel, régulièrement et de manière facilement accessible des dernières actualités de l’univers ERCO. Nous vous tenons au courant des événements des secteurs de l’architecture et de la conception lumière, mais aussi des dernières évolutions de la technique d’éclairage. Vous trouverez des comptes rendus de projets, les nouveautés produits et de nombreux reportages. L’abonnement est gratuit, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.