Mettez à jour votre navigateur.

Votre navigateur ne supporte pas les standards Internet actuels. Vous pouvez donc rencontrer des problèmes d'affichage ou de stabilité du site. Pour profiter pleinement des fonctionnalités de ce site Internet, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur.

Mettez à jour votre navigateur.

Votre navigateur ne supporte pas les standards Internet actuels. Vous pouvez donc rencontrer des problèmes d'affichage ou de stabilité du site. Pour profiter pleinement des fonctionnalités de ce site Internet, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur.

Louvre Abu Dhabi

Le premier musée universel du monde arabe : ERCO au Louvre Abu Dhabi

Appareils d’éclairage ERCO dans un nouveau projet muséal de tous les superlatifs : conçue par l’architecte star français et lauréat du prix Pritzker Jean Nouvel, la filiale du Louvre à Abu Dhabi a ouvert ses portes au public à la mi-novembre 2017.

Jean Nouvel (*1945) souhaitait étudier l’art avant de choisir l’architecture. Il a jusqu’à présent réalisé trois établissements muséaux à Paris, sa ville natale – l’Institut du monde arabe (1987), la Fondation Cartier (1994), ainsi que le musée du quai Branly (2006). L’achèvement de son tout dernier projet a été attendu avec impatience : la filiale du musée du Louvre, connu dans le monde entier, a officiellement ouvert ses portes le 11 novembre 2017 dans la capitale des Émirats arabes unis. Selon Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre, le Louvre Abu Dhabi est « le premier musée universel du monde arabe, le premier du 21ème siècle ». L’architecture spectaculaire de Jean Nouvel associe le design occidental contemporain et l’héritage arabe. Des appareils d'éclairage LED ERCO, en partie sous forme de solutions spécifiques, mettent en scène de prestigieuses œuvres d’art, notamment des peintures de Bellini, Manet, Picasso et Cy Twombly.

L’architecture : une ville-musée, sorte de médina sous une coupole d’acier hémisphérique.

L’éclairage et la géométrie sont selon Jean Nouvel les principes de base de l’architecture arabe. Il s’est ainsi inspiré d’une médina arabe pour la conception des quelque 100 000 mètres carrés du Louvre Abu Dhabi avec ses 55 pavillons parallélépipédiques disposés sous et à côté d'une coupole métallique circulaire. Des ruelles et des passages serpentent à travers ce conglomérat de salles d’expositions, avec l’auditorium, le café et le restaurant. Ce complexe est ombragé par la gigantesque coupole métallique de 180 mètres de diamètre. Appuyée sur quatre piliers, celle-ci pèse 7 500 tonnes, presque autant que la tour Eiffel. Les huit couches d’acier inoxydable et d’aluminium forment une trame constellée d’ouvertures étoilées. Rappelant les traditionnelles couvertures de palmes des ruelles d’une médina, elles projettent au sol, le jour, une subtile résille d’ombres. Dès le début de la conception, ce jeu d'ombre et de lumière – appelé « rain of light » – a constitué un élément essentiel de l'enjeu architectural. Les salles d’expositions sont divisées en galeries qui présentent dans l’ordre chronologique la collection permanente du musée et en salles destinées à quatre expositions provisoires par an.

Un concept d’éclairage très sophistiqué avec des appareils d’éclairage LED ERCO pour un musée de tous les superlatifs

Les appareils d’éclairage LED ERCO se répartissent sur l’ensemble des 23 galeries et de leurs salles de liaison, ainsi que sur l’imposante entrée du Louvre Abu Dhabi. Le concepteur lumière Rémy Cimadevilla de l’agence lumière parisienne 8'18'' a poussé plus loin le concept architectural de Jean Nouvel en s’appuyant sur la longue expérience de ERCO dans le domaine de l’éclairage muséal. La lumière baigne les espaces, ainsi que les peintures et les sculptures qui y sont exposées et s’adapte avec flexibilité aux mises en scène changeantes. Conformément au concept lumière de l’agence 8'18'', ERCO a mis au point pour le Louvre Abu Dhabi des solutions techniques spécifiques astucieuses pour projecteurs et appareils à faisceau mural.
Le projet de Jean Nouvel prévoyait que les 23 pavillons d’expositions cubiques du Louvre Abu Dhabi soient tous de différentes dimensions et que les salles se distinguent par leurs matériaux et leur aménagement intérieur. Alors que certaines forment des « bronze galleries » avec un plafond de lamelles foncé, d’autres, les « glass ceiling galleries », associent lumière du jour et lumière artificielle sous un plafond lumineux.

Solutions lumière individualisées pour les galeries de l'exposition permanente

« Le concept d’éclairage de l’ensemble des salles d’exposition du Louvre Abu Dhabi prévoyait un degré élevé de flexibilité, de façon à ce que même les espaces réservés à la collection permanente puissent permettre certaines variations », explique Rémy Cimadevilla. L’unique exception est la première galerie qui, en tant que « grand vestibule », est à la fois une généreuse entrée et une salle d’expositions. Au-dessus de cet espace, l’équipe de 8'18'' a positionné sur une trame précise des encastrés orientables Quintessence avec une lumière de 3 000 K et une répartition de lumière narrow spot. L’augmentation d’environ 40 % du flux lumineux des appareils d’éclairage grâce à une alimentation électrique renforcée des LED a permis de transformer le plafond blanc, situé à près de 9 mètres de hauteur, en une sorte de ciel étoilé étincelant.
Avec leurs parois et leur sol entièrement recouverts d’élégantes plaques en pierre naturelle, les « bronze galleries » rappellent plutôt les salles d’un palais. Des projecteurs LED Parscan noirs pour rails, d’une puissance de 15 W, ont été répartis entre les lamelles métalliques foncées du plafond. Le bras des appareils d’éclairage a été prolongé en fonction de la hauteur des lamelles. Ces derniers s’orientent ainsi de façon flexible vers les pièces d’exposition, tandis que des Snoots optionnels et des grilles en nid d’abeille assurent un éclairage d’accentuation avec une maîtrise de l’éblouissement.
Les différentes galeries sont reliées entre elles par d’étroits passages. Les architectes ont fait en sorte que la hauteur sous plafond de ces espaces de transition soit nettement inférieure à celle des salles d’expositions pour amplifier l’impression spatiale ressentie par les visiteurs en entrant dans la galerie voisine. Afin de ne pas perturber l’impression spatiale dans les passages par des appareils d’éclairage de trop grande hauteur, ERCO a confectionné des appareils d’éclairage spécifiques à partir d’un Pollux avec un module LED de 6 W. Le boîtier optique a pour cela été séparé du transadaptateur et placé à côté du driver DALI, dans le rail, en tant que composant distinct.

Pour les « glass ceiling galleries », l’agence lumière 8'18'’ a élaboré un astucieux système d’éclairage qui associe de façon ciblée la lumière artificielle à la lumière du jour orientée et dosée. Des appareils à faisceau mural avec une lumière de 4 000 K créent, au moyen d’équerres de jonction, une bande lumineuse suivant la géométrie de la pièce. Leur éclairage neutre « architectural » a été associé par l’équipe de Rémy Cimadevilla à un éclairage blanc chaud sur les œuvres d’art et à la lumière du jour traversant de façon dosée les plafonds lumineux ; ce concept lumière souligne ainsi la grande qualité des espaces. « De 3 000 K sur les œuvres d’art et les surfaces murales à hauteur des spectateurs jusqu’à 6 000 K et plus au niveau des plafonds vitrés, en passant par 4 000 K sur les parties supérieures des murs, l’éclairage devient plus froid à mesure que l’on s’élève », explique Rémy Cimadevilla. « Nous créons ainsi un véritable paysage de lumière qui satisfait aux rigoureuses exigences esthétiques d’un projet muséal. »

© ERCO GmbH, www.erco.com, Photographer: Thomas Mayer

© ERCO GmbH, www.erco.com, Photographer: Thomas Mayer

© ERCO GmbH, www.erco.com, Photographer: Thomas Mayer

© ERCO GmbH, www.erco.com, Photographer: Thomas Mayer

Au sujet de l’auteure :

Kristina Raderschad dirige une entreprise de rédaction à Cologne depuis 2005. Diplômée en architecture d’intérieur, ses articles, reportages et entretiens consacrés à l’architecture et au design sont publiés dans le monde entier – dans des magazines comme Architectural Digest, A&W, ELLE DECORATION, HÄUSER, MARK ou WALLPAPER*.

Prévoyez-vous un projet similaire ?

Nous serons ravis de vous conseiller pour la conception lumière et la sélection des produits appropriés.

Vous pouvez contacter votre interlocuteur régional en utilisant les coordonnées suivantes :

{{fon}}

Vous pouvez également nous écrire un E-mail ou poser directement votre question ici

 

Vos données seront traitées de manière strictement confidentielle. Vous trouverez d?autres informations sur Protection des données : les engagements d'ERCO.

Voici qui pourrait aussi vous intéresser

La « ERCO Newsletter » - Des projets pour vous inspirer, des nouveautés produits, les dernières évolutions du savoir lumière

S'abonner à la Newsletter
Vos données seront traitées de manière strictement confidentielle. Vous trouverez d'autres informations sur Protection des données : les engagements d'ERCO
Le Lichtbericht électronique vous informe par courriel, régulièrement et de manière facilement accessible des dernières actualités de l’univers ERCO. Nous vous tenons au courant des événements des secteurs de l’architecture et de la conception lumière, mais aussi des dernières évolutions de la technique d’éclairage. Vous trouverez des comptes rendus de projets, les nouveautés produits et de nombreux reportages. L’abonnement est gratuit, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.